2015_06_08_extérieur mils (4)

Les rouages de l'économie circulaire

L’économie circulaire s’oppose à un modèle dit « linéaire » basé sur l’extraction des ressources permettant la production et la consommation de biens, dont seulement une partie sera triée et recyclée lorsque ces biens seront arrivés en fin de vie. A l’inverse, l’économie circulaire poursuit l’objectif de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production de déchets à tous les stades de vie du produit.

L’économie circulaire vise donc à réduire à la source les déchets, voilà pourquoi ce modèle ne peut et ne doit pas se réduire à la simple notion de recyclage ! Il ne s’agit pas uniquement à augmenter le taux de valorisation des déchets mais bien à éviter autant que possible les pertes et la production de déchets, à tous les stades du cycle de vie d’un produit (de la conception à sa fin de vie). Dans un modèle circulaire, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

 

L’économie circulaire nous invite à repenser notre système de conception, production et distribution des biens de consommations au profit d’une société plus sobre, solidaire et soutenable (économiquement et écologiquement). Alors que cette équation semble pour beaucoup impossible, la multiplication des initiatives prouve le contraire : multiplication des groupes de citoyens zéro déchet, création de start-up dont la création de valeur repose sur des modèles focalisés sur la durabilité, le réemploi, l’économie de ressources, etc, etc. Avec un contexte législatif favorable (exemples avec la loi européenne contre le plastique à usage unique et la feuille de route nationale pour l’économie circulaire) et une demande croissante de la part des consommateurs, la transition vers l’économie circulaire s’opère petit à petit aussi.

 

Au niveau territorial, la transition s’organise également. Les plans de prévention des déchets déployés par les collectivités en charge de la gestion et de la collecte des déchets, jusqu’alors centrés sur « le bon geste de tri », évoluent désormais vers des plans d’actions en faveur de la réduction à la source des déchets.

C’est le cas du SICTOM Loir et Sarthe, qui est engagé auprès de l’ADEME depuis 2016 dans un Contrat d’Objectifs Déchets Economie Circulaire (CODEC). Pour réduire durablement la production d’ordures ménagères résiduelles et franchir le cap des 110 kg par an et par habitant, objectif fixé pour 2020, le SICTOM déploie un ensemble d’actions qui mobilisent aussi bien le grand public (défi zéro déchet …), le monde associatif (soutien au repair’café …) et le monde économique (accompagnements individuels et collectifs des entreprises…). L’ensemble des actions sont détaillées ici.

Les résultats sont très encourageants : entre 2017 et 2018, la production d’ordures ménagères résiduelles par habitant a diminué de 21 kg (soit 114 kg/hab en 2018).

 

economie circulaire

 

S'inscrire
à la newsletter

Les news directement dans votre boîte mail : restez informés !

Télécharger
le Puissance Tri +

Découvrir les dernières infos du Sictom Loir & Sarthe

Accédez au n°3

Memo
tri

Nouvelles consignes de tri. Triez sans hésiter !

Téléchargez

Calendrier
de collecte

Découvrez votre fréquence de collecte.

Téléchargez